Simon & Schuster enfin autorisé à vendre des livres au Canada

Nicolas Gary - 30.05.2013

Edition - International - Canada - industrie du livre - Simon & Schuster


Voilà un moment que le semeur de Simon & Schuster avait envie de couvrir de ses petites graines le territoire canadien. Et un moment que cela lui était refusé. Oh, les raisons avancées par le gouvernement fédéral ne manquaient pas : elles tournaient simplement autour d'un protectionnisme qui n'aurait aujourd'hui plus cours. Ou, plutôt, moins de raisons d'être.

 

 

 En avant Camarades!

En avant Camarades! de Keijo Knutas

(CC BY 2.0)

 

 

Finalement, il faudra remercier la fusion de Penguin et Random House. Alors que l'éditeur Penguin, qui disposait d'une branche canadienne, va donc disparaître, le gouvernement revient donc sur ses premières décisions, et viendrait d'autoriser Simon & Schuster à commercialiser plus de livres qu'auparavant.

 

Longtemps, l'éditeur a été limité à la distribution de titres étrangers, par le biais de sa branche canadienne, mais dans un communiqué de Patrimoine Canada, on apprend que désormais, les livres d'auteurs canadiens pourront être inclus dans le catalogue de Simon & Schuster Canada.

 

« Simon & Schuster a respecté ses obligations en regard de la Loi sur l'investissement du Canada, et peut désormais lancer un commerce de vente de livres au Canada », assure Pierre Manoni, porte-parole de Patrimoine Canada. « Le Canada possède une industrie du livre dynamique. Cela montre que les entreprises veulent investir et publier des ouvrages. »

 

L'annonce est importante, alors que le gouvernement canadien et l'autorité sur la concurrence ont approuvé la fusion Penguin Random House voilà un mois seulement - et que cette dernière va entraîner une fusion des deux plus importants groupes éditoriaux du pays. Sauf que cela occasionnera donc un monopole, que le gouvernement espère contrer en libérant S&S des contraintes jusqu'à lors exercées. 

 

Le lobbying de la société n'aura d'ailleurs pas été vain, puisque depuis des années, la société tente de faire plier le gouvernement, et voilà une dizaine d'années, avait obtenu que des ouvrages de sa société mère, tous traitant de sujets relatifs au Canada, soient exportés. Mais uniquement ces derniers. Le premier ministre canadien, Stephen Harper, avait d'ailleurs compté parmi les auteurs ayant favorisé cet accord, en publiant un ouvrage sur les origines de l'histoire du hockey, au Canada. Le titre doit sortir cet automne. 

 

Le président de la division Canada de S&S, Kevin Hanson, s'est pour l'occasion offert une petite déclaration. « Cela va donner aux auteurs canadiens plus de possibilités d'être publiés au Canda, découverts par les lecteurs locaux et connus à l'étranger, par l'intermédiaire de la plateforme internationale que peut être Simon & Schuster. Nous sommes impatients d'apporter notre propre contribution à la dynamique scène littéraire du Canada. »

 

Au cours des semaines à venir, plus d'informations sur les publications et les auteurs, seront communiquées.