Simon & Schuster préconise la vente d'ebooks dans les bibliothèques

Julien Helmlinger - 17.01.2014

Edition - Les maisons - Simon & Schuster - Edition numérique - Ebook


Dernier éditeur majeur qui rechignait à tisser des liens avec les services de prêt américains dans l'optique de fournir une variété d'ebooks en bibliothèques, Simon & Schuster étend désormais son projet pilote initié depuis New York à une échelle plus vaste. Après Penguin-Random House, Hachette et d'autres maisons, l'éditeur a sélectionné une première quinzaine d'établissements du réseau OverDrive pour distribuer ses titres.

 

 

 

 

 

 

Pour les usagers des bibliothèques concernées, ce programme donne accès à des titres de la front-list de l'éditeur, comprenant notamment le Doctor Sleep de Stephen King, la biographie Steve Jobs par Walter Isaacson, ou encore The Great Gatsby de Fitzgerald. Sur le portail des sites web des bibliothèques, la communauté des lecteurs pourra retrouver un bouton « acheter », à côté des titres en question, et qui leur permettra d'acquérir instantanément l'ebook correspondant.

 

Car si Simon & Schuster a fini par accepter de collaborer avec les bibliothèques, ce fut en posant toutefois cette condition. L'éditeur a exigé que 3M, OverDrive et Baker & Taylor développent des solutions offrant aux usagers des services de prêt une décision d'achat, sous prétexte d'offrir plus de liberté aux lecteurs, mais aussi afin de se servir des sites internet de bibliothèques comme d'une librairie en ligne.

 

Au rang des critiques formulées par les observateurs frileux à cette idée, certains estiment que les éditeurs, en incitant les services de prêt à commercialiser des livres, risqueraient de semer le trouble dans la perception des bibliothèques par le public. Notamment du fait que les services publics sont à l'origine financés par l'Etat pour servir la communauté et non des entreprises lucratives.

 

Plus tôt cette semaine, tandis qu'elle s'exprimait lors de la conférence Digital Book World qui se tenait à New York, la PDG Carolyn Reidy a fait état d'une année record en matière de croissance sur le marché international pour la maison d'édition l'année dernière. Un accroissement qui aura concerné en particulier les ebooks de langue anglaise commercialisés à l'étranger, et ce, sans nuire aux ventes de livres imprimés.

 

Le phénomène s'expliquerait, selon Carolyn Reidy, par le fait que ces pays seraient en train de rattraper les ventes du marché américain. Les ebooks de Simon & Schuster se seraient ainsi écoulés dans quelque 200 pays à travers le globe, avec même un exemplaire en Antarctique.