Simon & Schuster prête tous ses ebooks en bibliothèques

Antoine Oury - 23.12.2014

Edition - Bibliothèques - Simon & Schuster - prêt numérique - bibliothèques ebooks


Le prêt numérique n'est toujours pas pleinement satisfaisant pour les bibliothécaires français, ou les auteurs, mais il semble avoir convaincu les éditeurs, aux États-Unis et au Royaume-Uni. La filiale britannique de la maison d'édition américaine Simon & Schuster vient d'annoncer que l'intégralité de son catalogue d'ebooks, soit 14.000 titres, était désormais à la disposition des établissements de prêt.

 


Frankfurt Book Fair 2013

S&S, en marche vers le prêt numérique (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Après la publication du rapport Sieghart, en 2012, le gouvernement britannique avait mis un coup d'accélérateur au prêt numérique en bibliothèque, notamment en étendant le Public Lending Right, sorte de droit de prêt, aux ebooks. Quelques éditeurs avaient choisi de suivre le mouvement, avec des programmes-pilotes destinés à étudier l'impact global des prêts numériques.

 

Aux États-Unis, Simon & Schuster a largement ouvert son catalogue de titres numériques, dès le mois de juin dernier. Mais cela allait de pair avec l'ajout obligatoire, dans les catalogues des bibliothèques, d'un bouton « Buy It Now », pour proposer à l'usager d'acheter un exemplaire d'un livre numérique déjà emprunté. Un pourcentage de la vente est versé à l'établissement, en cas d'achat.

 

Depuis le mois de novembre, les titres de S & S sur le territoire américain sont disponibles via Overdrive, Baker & Taylor et 3 M, les principaux fournisseurs de catalogues numériques pour les bibliothèques.

 

Les bibliothécaires britanniques sont encore un peu plus chanceux, puisqu'ils n'auront pas à ajouter de fonctionnalités d'achat dans leur catalogue. Avec des conditions sensiblement similaires à leurs voisins, outre-Atlantique : la licence de prêt court sur un an, avec un nombre total de prêts illimité, mais restreint à un prêt à la fois, à un utilisateur, pour une période maximale de 21 jours.

 

Cette ouverture du catalogue concerne également l'Australie et la Nouvelle-Zélande, qui rejoignent donc aussi le Canada et les États-Unis.

 

(via The Bookseller)