Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Simon & Schuster renonce à la publication du livre de Milo Yiannopoulos

Antoine Oury - 21.02.2017

Edition - Les maisons - Milo Yiannopoulos - Milo Yiannopoulos livre - Simon & Schuster Yiannopoulos


Le groupe Simon & Schuster et sa maison d'édition Treshold Editions ont finalement renoncé à la publication du livre de Milo Yiannopoulos, après avoir défendu leur décision de publier le livre du polémiste, connu pour ses sorties racistes et sexistes. Cette une provocation de Yiannopoulos qui pousse finalement l'éditeur à se rétracter, mais la décision de la maison discrédite le projet qu'elle défendait avec Yiannopoulos.

 

Milo Yiannopoulos, Journalist, Broadcaster and Entrepreneur-1441

Milo Yiannopoulos, en 2013 (OFFICIAL LEWEB PHOTOS, CC BY 2.0)

 

 

Dangerous, le titre du livre de Milo Yiannopoulos, avait attiré l'attention de ceux qui ignoraient l'existence du bonhomme par le montant lié au contrat signé avec Simon & Schuster. 250.000 $, la somme interpellait. Et encore plus lorsque l'on prenait connaissance des actes derrière la réputation du personnage : régulièrement présenté comme « plus grand troll de l'Internet », le journaliste et polémiste Milo Yiannopoulos s'est distingué par des remarques sexistes et racistes ainsi qu'un comportement assimilable à du harcèlement.

 

Malgré ce CV, le groupe d'édition Simon & Schuster soutenait sa filiale : « Pour commencer, je voudrais rappeler que notre volonté n'est pas de soutenir, de légitimer ou de publier un discours de haine. Pas de la part de nos auteurs. Pas dans nos livres. Pas dans nos maisons. Pas de la part de nos employés ou dans nos lieux de travail » soulignait Carolyn Reidy, PDG du groupe, en janvier dernier dans un courrier envoyé aux auteurs et éditeurs de S&S.

 

Elle poursuivait : le livre de Milo Yiannopoulos allait être « un examen de fond de sujets comme le politiquement correct et la liberté d'expression, des sujets qui sont déjà largement débattus et discutés dans les médias mainstream et alternatifs, dans les campus et les écoles du pays ». Le suivi serait irréprochable, pour s'assurer que le livre ne contienne pas de discours de haine tout en respectant les propos de Yiannopoulos. Ce qui, en soi, est déjà révélateur.

 

Ce 20 février, toutefois, Simon & Schuster est revenu sur ce discours : le livre de Milo Yiannopoulos ne sera finalement pas publié. Cette fois, Yiannopoulos a critiqué « l'idée arbitraire et oppressive du consentement » dans le cadre de relations sexuelles avec de « jeunes garçons » — comprendre, des mineurs — au cours d'un podcast enregistré avec une chaîne YouTube plutôt d'accord avec ses opinions politiques. C'est Adam Rothberg, chargé des relations presse de Simon & Schuster, qui a révélé la décision du groupe sur Twitter.

 


Un retour à la raison ?

 

Le problème, c'est que les propos de Yiannopoulos dans cette émission remontent à... janvier 2016. Ils ont récemment refait surface avec l'éclairage médiatique dont il a bénéficié, mais un contrat à 250.000 $ peut valoir la peine de se renseigner sur l'autre partie contractante...

 

L'autre interrogation, que soulèvent ceux qui se sont opposés depuis le départ à la publication de ce livre chez Simon & Schuster, porte sur les limites de ce que l'on considère comme la liberté d'expression. Les remarques racistes et sexistes de Yiannopoulos ne l'empêchaient pas de publier un livre, tandis que celles sur des relations sexuelles avec des « jeunes garçons » ont eu un effet immédiat.

 

L'auteure Roxane Gay, connue pour ses ouvrages féministes, a résumé son sentiment dans un texte publié sur tumblr : « En annulant le contrat de Milo, Simon & Schuster a pris une décision commerciale, de la même manière qu'il avait pris une décision commerciale en choisissant de le publier. Quand ses commentaires sur la pédophilie/pédérastie ont été mis en lumière, Simon & Schuster a réalisé que le publier coûterait trop cher. Ils n'ont finalement pas fait “la meilleure chose à faire” [allusion à la défense de la liberté d'expression alors brandie par Simon & Schuster, NdR]. »

 

Roxane Gay avait choisi de retirer son prochain livre du programme du groupe Simon & Schuster en réaction à leur décision de publier Yiannopoulos : « Pour être claire une bonne fois pour toutes, il ne s'agit pas de censure. Milo a le droit de dire ce qu'il veut, quand bien même de nombreuses personnes et moi-même jugeons ses propos offensants. Il n'a pas le droit d'avoir un livre publié par un éditeur qui a pignon sur rue, mais, bizarrement, par un curieux retournement des choses, on lui accorde ce privilège », expliquait-elle.

 

L'annulation du contrat de Yiannopoulos ne la fera pas revenir au sein du groupe, a-t-elle précisé.

 

via Books and Publishing