Simone de Beauvoir : échapper 'aux servitudes de la condition féminine'

Cécile Mazin - 09.01.2014

Edition - Société - Simone de Beauvoir - doodle - Jean-Paul Sartre


Elle fut la compagne d'un philosophe qui aurait pu l'éclipser, Simone-Lucie-Ernestine-Marie Bertrand de Beauvoir, alias Simone de Beauvoir est à l'honneur aujourd'hui. Le traditionnel Doodle est consacré à la philosophe et romancière, qui ce 9 janvier, aurait eu 106 ans. Née à Paris en 1908 et décédée le 14 avril 1986, il y a bien trop dans la vie de cette femme pour tenter de le résumer.

 

 

 

 

« J'avais échappé aux servitudes de la condition féminine », expliquait-elle en 1975, et c'est peut-être là l'un des traits marquants de Simone de Beauvoir, que l'on pourra retrouver dans cette vidéo.

 

 

C'est dans le domaine politique que Simone se démarquera de JPS, avec un féminisme libre.Deuxième sexe incarnera alors un manifeste, dont les parties traitant sans tabous de sexe, hétéro ou homo, feront scandale. La Goncourt en 51, pour Les mandarins défendra également avec ferveur la cause des femmes en Algérie.

 

Ou dans cette autre, où Sartre parle de Castor, ce surnom qu'il lui avait donné, dans un entretien daté de 1967 : 

 

 

Actuellement, Simone de Beauvoir fait partie des femmes qui sont pressenties pour entrer au Panthéon, et apporter un parfum plus féminin dans ce lieu.