Siné antisémite pour avoir dit que les juifs réussissent ?

Clément Solym - 21.01.2009

Edition - Justice - Siné - antisémite - Licra


Le 27 janvier le procès qui oppose le dessinateur Siné à la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme, la Licra, pourra commencer, mais pour l'heure, c'est Claude Askolovitch qui est au centre des intérêts. Comme il a taxé l'ancien caricaturiste d'antisémitisme, ce dernier a bondi : « J'estime que la liberté d'expression n'a pas de limites (...) sauf ceux qui me traitent d'ordure et d'antisémite personnellement. »

Autrement dit, hier, les magistrats de la 17e chambre ont eu droit à une riposte en bonne et due forme. Menaçant, Siné estime qu'Askolovitch « s'est comporté comme un grossier personnage que j'ai envie de tuer », en l'assimilant à « Le Pen, Faurisson, à des gens que je hais ». On se demande ce que la Licra pourra entendre quand le jour du procès viendra.

Tout remonte au renvoi de Siné, motivé par une plainte « pour injure raciale », que la Licra avait déposée suite à la caricature évoquant une possible conversion de Jean Sarkozy au judaïsme, accompagnée de cette remarque : il « fera son chemin dans la vie ». C'est Askolovitch qui avait alors déclenché les hostilités en accusant « un article antisémite dans un journal qui ne l'est pas », se référant à Charlie Hebdo.

Les suites sont connues, le caricaturiste partira et fondera Siné Hebdo et Askolovitch se rétractera en partie, commentait hier Siné, l'intéressé prétendant « qu'il n'est pas responsable du bordel qui s'est passé après », même s'il en est à l'origine. « Jamais je n'ai traité M. Sinet d'antisémite (...) ou d'ordure, mais je maintiens qu'il a écrit un article antisémite », taclait toutefois le journaliste.

On réclame la relaxe pour Askolovitch, notamment en s'appuyant sur cette intervention du sociologue Michel Wieviorka. « Le nouvel antisémitisme en France repose sur l'idée que les juifs réussissent dans la société alors que ce n'est pas le cas des arabo-musulmans. » Reste que le jugement sera rendu le 3 mars.