SLF et FSSL : Les syndicats des libraires français fusionnent

Clément Solym - 04.06.2012

Edition - Librairies - syndicats - librairies françaises - fusion


À l'occasion de l'Assemblée générale extraordinaire du Syndicat de la librairie française, ce 4 juin, plusieurs résolutions ont été annoncées, avec tout d'abord une fusion amorcée entre le SLF et la Fédération française syndicale de la librairie. « Cette fusion sera formalisée par la signature d'un traité de fusion, par les deux présidents et par l'insertion d'une modification de forme dans les statuts du SLF », assure un communiqué. 

 

En entamant cette mutation, let SLF et la FFSL souhaitent « renforcer la représentativité de la librairie et la défense du métier de libraire par l'unification pleine et entière de ses syndicats représentatifs ». D'autre part, on assistera à une transmission des actifs de la FSSl aux SLF. À date de la fusion, d'un côté, le FSSL sera dissous. De l'autre, les biens et droits de la FSSL seront à disposition du SLF. 

 

Les membres de la FFSL seront admis sans qu'il n'y ait de perception de cotisation et tout adhérent désireux d'entrer au Conseil d'Administration du SLF pourra se faire de même. Du reste, le poste occupé par la FFSL à la CLIL, Commission de Liaison interprofessionnelle du Livre, sera pris en charge par le SLF. Enfin, pour ceux qui se demandaient ce qu'il adviendrait du Prix des libraires, organisé depuis 1955 par la Fédaration, il sera désormais pris en charge et développé directement par le SLF. 

 

 

Matthieu de Montchalin, président du SLF

 

  

Deux grands points sont actuellement en cours de discussion, sur l'évolution des prix des livres. Tout d'abord, une proposition portée et déjà avancée, celle de supprimer le rabais de 5 % accordé pour les ventes aux particuliers. Un point délicat qui impliquerait toutefois de réviser la loi de 1981 sur le prix unique du livre et compacterait par conséquent la « politique de fidélisation des clients ». Toutefois, selon les calculs, cette solution permettrait aux libraires de récupérer près de 2,5 % de marge. 

 

Une idée à rapprocher de ce que le ministère de la Culture envisage actuellement, qui découle des promesses du candidat Hollande durant sa campagne. Ce dernier avait promis un retour de la TVA à 5,5 %, mais face à la difficulté, pour les librairies, et l'absence de gain pour ces dernières, une alternative est toujours en cours de réflexion. Ainsi, le prix public des ouvrages serait maintenu avec le taux de 7 % désormais appliqué depuis le 1er avril, mais les livres redescendraient à TVA de 5,5 %. Une marge substantielle supplémentaire pour les libraires, bien entendu. (voir notre actualitté)

 

La question de savoir pourquoi les fameux 5 % ne sont toujours pas mis en application, dans le cadre de la vente de livres numériques ne semble avoir éffleuré l'esprit de personne pour l'heure...

 

Pour le SLF, il est important de considérer également « une baisse du prix des livres par rapport à l'inflation », évoquée depuis une douzaine d'années. 

 

Dans les derniers grands chantiers, il faut parler de « l'aide à l'investissement à l'aide à la trésorerie et à l'exploitation ». En effet, comme suite au rapport remis au ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, une préconisation portant sur la constitution d'un fonds d'aide aux libraires de plusieurs millions d'euros avait été avancée. 

 

« Ce fonds serait également affecté à un nouveau dispositif d'aide à l'exploitation des librairies, réalisant un travail qualitatif. Le rapport propose que ce fonds soit doté par une contribution assise sur les commandes de livres, via Dilicom, et par un abondamment du Centre national du livre qui se verrait confié la gestion du second volet de ce fonds. »

 

La question reste de savoir si l'on évoque là les quelques 60 millions € gagnés par l'État, à l'occasion de la hausse de la TVA, de 5,5 % à 7 %. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.