Slumdog Millionaire, Salman Rushdie n'aurait pas donné d'Oscar

Clément Solym - 23.02.2009

Edition - Société - Slumdog - Millionaire - Rushdie


S'il raconte la vie d'un jeune habitant de Bombay qui ca se retrouvé propulsé dans un jeu télévisé et empocher une somme monstre, Slumdog Millionaire aura conquis le jury des Oscar... mais pas le coeur de Salman Rushdie. « Ce film empile invraisemblances sur invraisemblance », déclarait hier soir le romancier, qui se trouvait à l'université Emory.

Et d'aligner par une mitraille méticuleuse les différents détails qui rendent le film irrecevable à ses yeux, depuis la manière de se procurer une arme en Inde, jusqu'à leur mystérieuse disparition dans le Taj Mahal. Mais il ne faut pas en vouloir au film, poursuit Rushdie : c'est encore une fois un problème avec l'adaptation elle-même, rapporte Ajc.

Un inconvénient que ce film partage avec bien d'autres, dès lors qu'il s'agit de porter sur grand écran un livre. Pourtant, les défauts pointés par Sir Salman pourraient étonner, lui qui a récemment publié des récits un peu fantastiques.

Cependant, ni Benjamin Button, qui n'a « finalement rien à dire », ni Le liseur, « film sans vie, tué par la respectabilité », n'auront trouvé grâce à ses yeux. Et pour en finir avec Slumdog, le romancier le caractérise comme une mauvaise adaptation, lorsque les personnages se terrent dans leurs peurs et se censurent les uns les autres.