Smashwords ouvre un nouveau service pour faciliter l'achat de ses livres par les bibliothèques

Clément Solym - 10.08.2012

Edition - Bibliothèques - Smashwords - library direct - prêt de livres numériques


Le débat était encore au coeur de la dernière conférence annuelle de l'Association des Bibliothèques Américaines (ALA en VO) : le prêt de livres numériques en bibliothèque est au point mort, la faute aux restrictions imposées par les éditeurs, mais aussi à des moyens techniques insuffisants. La plateforme phare de l'autoédition, Smashwords, vient de dévoiler un nouveau service directement destiné aux établissements de prêt.


Capture d'écran du gestionnaire de prix Smashwords


Le consortium de bibliothèque Califa, qui rassemble des établissements californiens, avait été l'un des premiers à s'intéresser aux titres de Smashwords (notre actualitté). Les deux autres structures de prêt à s'être joint à Califa sont les bibliothèques du comté de Douglas, dans le Colorado, et l'Internet Archive, dont l'Open Library a enregistré 2 millions de visites en 1 mois à peine.

 

Au même moment, pour des raisons compréhensibles, Smashwords lançait auprès des auteurs un nouvel outil pour fixer le prix d'achat de leurs livres pour les bibliothèques. « Le gestionnaire de prix, et le suivi du prix proposé aux bibliothèques, est un élément fondamental de notre politique de distribution à long terme » écrit Mark Coker, le PDG du site. D'après un sondage réalisé par le site, 82 % des membres auteurs sur Smashwords pensent que la disponibilité de leurs livres en bibliothèque va leur permettre d'augmenter leurs ventes.

 

Smashwords coupe l'herbe sous le pied des éditeurs traditionnels, qui hésitent toujours à rendre leurs titres disponibles aux établissements de prêt (notre actualitté). « Tandis que certaines bibliothèques se démènent toujours pour faire entrer les maisons d'édition traditionnelles dans le numérique, Coker s'est fait le pionnier d'un territoire inexploré » avoue Jamie LaRue, directeur des bibliothèques du comté de Douglas. « C'est exactement le genre de partenariat dont nous avions besoin » souligne-t-il.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.