SMS et e-mails à la BnF : un écrivain cède sa correspondance numérique

Clémence Chouvelon - 16.04.2015

Edition - Bibliothèques - BnF - correspondance - Pierre Guyotat


Pierre Guyotat (Tombeau pour 500 000 soldats, Eden, Eden, Eden, Gallimard) est le premier écrivain à donner ses e-mails et SMS à la Bibliothèque nationale de France. La vie est au cœur de l'écriture de cet auteur, qui traite dans ses œuvres autobiographiques de thèmes comme la guerre d'Algérie, le sexe ou le sacré. L'auteur avait déjà confié en 2004 à la BnF ses papiers et manuscrits.

 

 

Ces textos, des « preuves de vie » selon l'auteur, comme le rapporte Catherine Brun, enseignante à Paris III et spécialiste de l'œuvre de Guyotat : « Il a toujours écrit dans la perspective d'un public, même ses écrits privés. Il a été l'un des premiers à déposer des archives de son vivant. Même avant ça, il gardait des copies au carbone des lettres qu'il envoyait. Pendant longtemps, il s'est promené avec ce qu'il appelait des “preuves de vie” : des photocopies de lettres que lui avaient envoyées des gens importants, qui le rassuraient sur son statut. » 

 

« Il n'emploie pas de langage télégraphique dans ses textos : il est dans une démarche d'écriture, de formalisation de sa correspondance électronique. Il a toujours dit qu'il la considérait pleinement comme une correspondance écrite, à laquelle il accorde autant d'attention qu'à sa correspondance papier », a souligné Guillaume Fau, conservateur au département des manuscrits. (via Rue89