Solomon Northup, écorché par le NY Times en 1853, enfin corrigé

Julien Helmlinger - 06.03.2014

Edition - International - 12 Years a Slave - Solomon Northup - New york Times


Mieux vaut tard que jamais, quand il s'agit de désenchaîner une vérité. La rédaction du New York Times, a apporté ce lundi son correctif à un article publié il y a 161 ans, après qu'un internaute ait pointé via Twitter une erreur observée dans les archives du journal. Dans son édition du 20 janvier 1853, un papier raconte l'enlèvement et la réduction en esclavage de l'auteur de 12 Years a Slave, Solomon Northup, en écorchant son nom. Quelques fois.

 

 

 

 

 

Si aujourd'hui le nom de Solomon Northup bénéficie d'une importante couverture médiatique, fort du succès de l'adaptation cinématographique du récit de ses déboires, en 1853, année de parution de son livre, le New York Times ne s'était pas encore fait au patronyme de l'auteur. Orthographié Northrup par ici ou encore Northrop par là, le rédacteur n'était jamais très loin du compte, mais toujours un peu à côté.

 

Le regain d'intérêt pour l'écrivain, suscité par l'adaptation cinématographique de Steve McQueen, aura finalement permis de rendre justice à Solomon Northup. C'est Rebecca Skloot, elle-même auteure du best-seller The Immortal Life of Henrietta Lacks, qui a signalé l'erreur, après avoir consulté la version numérisée de l'article datant du XIXe siècle.

 

Une erreur arrive parfois bien vite, mais fait néanmoins tâche dans un article présenté comme le plus complet et authentique sur le sujet traité. Grâce à Rebecca Skloot, la voici en fin réparée. Pour ceux qui souhaiteraient découvrir comment était chroniqué 12 Years a Slave en 1853, l'intégralité du papier de l'époque est retranscrite à cette adresse.

 

Tout comme l'article du NY Times, le livre de Northup se paie actuellement une seconde vie et figure au top 20 des ventes sur Amazon.