Sony a dit : dans cinq ans, plus d'ebooks vendus que de papier

Clément Solym - 03.06.2010

Edition - Société - vendre - ebooks - papier


D'un pas assuré, la démarche féline et souple (notez bien, j'en sais rien du tout...), Sony, en la personne de Steve Haber, a délivré un message au peuple de la Terre. Et aux éditeurs. Dans cinq ans, prédit le Japonais, les ventes de livres numériques vont dépasser celles du papier.

En sa qualité de président de la section lecture numérique, Steve sait forcément de quoi il parle : « Au cours des cinq années, il y aura davantage d'oeuvres numériques vendues que d'oeuvres physiques. Voilà trois ans, j'avais fait un pronostic sur 10 ans, mais j'ai réalisé que c'était une erreur : ce sera dans 5 ans », rapporte The Telegraph.

Alors évidemment, aucun chiffre pour étayer ce genre de propos purement gratuits, ni résultats de ventes à travers l'ebookstore de Sony, ni en termes de volume pour les lecteurs ebook de la firme... rien du tout. Sony vaticine, et le monde écoute, béat.

Bref. Soi. Anyway.

Steve a également constaté que le point de non-retour avait été franchi. En ce sens, on peut difficilement lui donner tort : les investissements réalisés depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, pour évoluer dans la sphère numérique du livre seraient un ratage complet pour plusieurs acteurs, si cet univers ne se développait pas par la suite.

Ensuite, alors que tout ce discours servait à introduire le fait que Sony va parrainer un prix littéraire qui sera remis en décembre prochain à un auteur de moins de 30 ans et qui n'a pas encore été publié, Steve est passé en mode commercial pour bien préciser et ancrer dans la tête de tous que les produits Sony, sont tout de même les plus attractifs du monde.

C'est là, peut-être même juste avant qu'il fallait commencer à lorgner sur les petits fours...