Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Sony développe un prototype de batterie... au papier

Clément Solym - 20.12.2011

Edition - Société - Bio batterie - Sony - Papier


Appelée « bio batterie », le système utilise des enzymes qui premettent de catalyser la dégradation du glucose emmagasiné dans les cellules qui composent les fibres du papier.

 

Le prototype de batterie présenté par Sony est conçu sur la base d'une structure qui maintient séparés les différents composants de la réaction chimique-physique, pour encourager les flux d'ions d'hydrogène et les électrons.  

 Sony bio battery

 

Avec l'eau et des enzymes, le papier se transforme en cellulose et rompt la chaine du glucose. La fin de la réaction engendrée laisse de côté les ions d'hydrogène et les électrons.

 

Le résidu passe alors au travers d'un circuit et génère de l'électricité, tandis que les ions d'hydrogène se mélangent à l'oxygène présent dans l'air et forment de l'eau.

 

Le système imite le mécanisme employé par les termites pour générer de l'énergie à partir de la consommation de bois. Cette méthode serait envisagée également pour la création d'énergie, et notamment du biocarburant. (voir notre actualitté)

 

Encore au stade expérimental, cette technologie ne devrait pas permettre de voir des batteries papier dans les rayons avant plusieurs années. Le système devrait cependant simplifier, à moyen terme, le recyclage utile de vieux journaux et livres délaissés.