Sony refuse la guerre des prix, et aspire au qualitatif pour ses Readers

Clément Solym - 02.08.2010

Edition - Société - readers - guerre - prix


Le meilleur moyen de se distinguer, alors que les revendeurs de lecteurs ebook se tapent dessus, en faisant tomber les prix, pour le plus grand bonheur des consommateurs, Sony se drap dans la qualité de ses machines. Et refuse tout simplement le combat.

Ce même Sony qui avait pourtant descendu très rapidement son PRS-300 à 169 $ peu après les annonces faites par Amazon et Barnes & Noble. À l'époque, la mission du constructeur japonais était de « faire découvrir la lecture numérique », soulignait Steve Haber, président de la division Reader. Et pour ce faire, offrir au consommateur les meilleures solutions d'accès. Logiciel, matériel, contenu... et forcément, prix.

Le PRS 300
Aujourd'hui, la bascule s'est insidieusement opérée d'un accès facilité pour tous à une optique qualitative à l'excès. « Le prix est une considération dans le marché des appareils de lecture dédiés, mais Sony ne sacrifiera pas la qualité et le design que nous apportons aux amoureux des livres, pour prétendre à vendre le moins cher des eReaders », expliquait Phil Lubell, vice-président Sony Electronics, section lecture numérique.

Et d'ajouter : « Nos clients s'attendent à obtenir la meilleure expérience de lecture numérique et nous sommes concentrés sur la prestation.../... » Rappelant ainsi les expérimentations lancées avec les bibliothèques américaines. Les établissements occupent « un rôle important dans notre quotidien, tant civique que culturel et Sony estime qu'il est important de soutenir les systèmes de bibliothèques publics afin qu'ils étendent leurs services et offres numériques, en particulier sur les livres », expliquait fin juin, le même Phil Lubell.

Sony vaincra...

Dans tous les cas, pas question de passer sous la barre fatidiquedes 139 $, fixée par Amazon et son nouveau Kindle 3, alors même que la plupart des analystes estime que le tarif moyen sera d'ici peu de 99 $.

Alors, outre que ce type de réaction permet à Sony de tacler gentiment les produits Amazon, vaguement moins bien fichus, c'est peut-être aussi la marque de départ d'une politique plus agressive, travaillée en amont... Puisqu'on nous dit que la qualité prime, si un nouveau modèle sort à 99 $, il sera forcément qualitatif.

Mais pour le moment, rien à annoncer assure un porte-parole de Sony.