Sophie Charnavel quitte Flammarion pour Fayard

Antoine Oury - 05.12.2013

Edition - Les maisons - Sophie Charnavel - Flammarion - Fayard


Nouvel épisode dans la vie de la maison Fayard, après la nomination de Sophie de Closets au poste de PDG, et non des moindres. La directrice littéraire chargée des documents chez Flammarion (Le naufragé : l'histoire secrète d'une descente aux enfers sur la défaite de Sarkozy, À feu et à sang, de Roselyne Bachelot...), Sophie Charnavel quitte en effet la maison pour la direction éditoriale des éditions Fayard.

 

 

21e journée du livre politique Lire la politique Assemblée nationale (3)

Le livre politique, filon de l'édition

(Fondapol - Fondation pour l'innovation politique, CC BY-SA 2.0)

 

 

Avec ce départ, qui serait vraisemblablement une démission, Flammarion perd l'une de ses plus fameuses responsables en matière de documents : autrement dit, les livres des politiques, promis au succès sur un cycle court, avant d'être remisés dans les bacs des soldeurs. Mais le malheur des uns fait le bonheur des autres, et c'est donc Fayard (Hachette Livre) qui nomme aujourd'hui Sophie Charnavel au poste de directrice éditoriale.

 

Début novembre, Sophie de Closets était nommée Présidente - Directrice Générale de Fayard, en remplacement d'Olivier Nora, qui assurait la direction de la maison, en plus de celle de Grasset & Fasquelle, depuis le départ en retraite de Claude Durand, en mars 2009. Auparavant directrice éditoriale, la nomination de Sophie de Closets comme PDG laissait une place vide dans l'organigramme, désormais occupée par Sophie Charnavel.

 

La maison Fayard est pratiquement au complet, désormais, après être passée près d'une fusion avec Grasset : de fait, nous explique Hachette Livre, la mission confiée à Olivier Nora était d'examiner les scénarios possibles. « L'un d'entre eux consistait en un rapprochement des deux maisons », reconnaissait le groupe. « Mais au terme de son analyse, Olivier Nora a considéré qu'il était dans l'intérêt des deux structures de se développer de manière autonome. »

 

Contactée par ActuaLitté, la maison Flammarion nous confirme qu'il s'agit bien là d'une démission, sans pour le moment avancer le nom d'un(e) remplaçant(e), pour le moment. Chez Fayard, on ne souhaite pour l'heure pas communiquer, attendu que des « questions restent à régler avec l'intéressée ».