Sophie-Justine Lieber devient la Dame Numérique de Filippetti

Clément Solym - 09.11.2012

Edition - Société - nomination - ministère de la Culture - Sophie-Justine Lieber


C'est assez discrètement, mais avec une note de finesse que le ministère de la Culture vient de faire passer une nomination des plus intéressantes, celle de Madame Sophie-Justine Lieber, qui prendra ses fonctions à partir du 12 novembre au cabinet de la ministre de la Culture et de la Communication. 

 

 

 

Le poste occupé en fait l'une des personnes importantes, dans le monde du livre, puisqu'elle sera conseillère en charge du numérique. L'arrêté doit encore être publié au Journal officiel, mais la nomination l'est, elle, officielle, depuis le 6 novembre, sur décision d'Aurélie Filippetti.

 

Maître des requêtes au Conseil d'Etat, elle fut, entre autres, auteure en 2006, à l'occasion des 25 ans de la loi Lang, d'une étude sur l'ensemble de la jurisprudence acquise pour le compte du SLF. 

Elle assista également Me Jean Martin, pour l'établissement d'un rapport sur les oeuvres orphelines, remis en mars 2008, pour le CSPLA. (voir à cette adresse)

 

On la retrouve également comme rapporteur des travaux de Marc Tessier, sur le rapport pour la numérisation des fonds patrimoniaux des bibliothèques, présenté en janvier 2010 à Frédéric Mitterrand, dans le cadre de la Commission du même nom. (voir à cette adresse) Rapport qu'avait complètement négligé la direction de la BnF, dans le cadre des partenariats public-privé, mais c'est un autre débat.

 

Sortie de l'ENA, elle débuta sa carrière en tant qu'économiste à la Banque de France, en 1992, puis devint conservatrice de bibliothèque, avant de passer chef, au Bureau du livre français à l'étranger, pour le ministère de la Culture.

 

À partir de 2008, elle occupe le poste de directrice du centre de recherche et de diffusion juridique, puis en 2010, devient donc rapporteur public.