Sortie des mémoires de Barack Obama 2 semaines après les élections présidentielles

Nicolas Gary - 17.09.2020

Edition - Les maisons


L’élection présidentielle américaine fait fureur, républicains et démocrates s’affrontent avec véhémence. Mais il est un citoyen américain qui observe tout cela avec un sourire. Pas celui franc qu’on lui connaissait : plutôt le rictus espiègle, voire narquois, du gamin s’apprêtant à faire une bonne blague…


 

Admettons que Joe Biden soit élu. Soit. Que se passera-t-il ? Eh bien Barack Obama lui volera la victoire et éclipsera cette transition entre l’ère de l’infox Trump et celle, à construire de Biden. Tout simplement parce que les mémoires de Big Barack tomberont dans toutes les librairies lors d'un lancement mondial, ce 17 novembre.  

Penguin Random House qui a déjà fait paraître Becoming, les mémoires de Michelle Obama, se frotte également les mains. A Promised Land, traduit en France par La Terre promise – on ne sait hélas pas qui est en charge de la traduction, l’éditeur français, étourdi, ayant oublié de le mentionner dans son dossier de présentation de trois pages pourtant.

« À travers ce récit vibrant et éminemment personnel, témoignage de l’histoire en marche, Barack Obama entraîne le lecteur dans un voyage fascinant, depuis ses toutes premières aspirations politiques à sa victoire cruciale aux primaires de l’Iowa, qui démontra le pouvoir de l’engagement citoyen, jusqu’à la soirée décisive du 4 novembre 2008, lorsqu’il fut élu 44e président des États-Unis, devenant ainsi le premier Afro-Américain à accéder à la fonction suprême », indique la maison dans ledit dossier.

Il s’agit là du premier volume des mémoires, les impatients du tome deux devront attendre.

« Terminer un livre est une émotion incomparable, a dit le président Obama, et je suis fier de celui-ci. J’ai passé ces dernières années à réfléchir à ce qu’a été ma présidence, et, dans Une terre promise, je me suis efforcé de livrer un récit honnête de ma campagne présidentielle et de mon mandat : les événements saillants et les personnes qui y ont joué un rôle essentiel ; mes réussites et mes erreurs ; et les forces politiques, économiques et culturelles auxquelles mon équipe et moi-même avons été confrontés à l’époque — et auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui encore en tant que nation.

Dans ce livre, j’ai aussi voulu donner à mes lecteurs un aperçu du voyage personnel dans lequel Michelle et moi avons été embarqués pendant ces années, avec ses hauts et ses bas. Enfin, à un moment de notre histoire où les États-Unis traversent un gigantesque bouleversement, je livre dans ce récit quelques réflexions d’ordre plus général sur la façon dont nous pouvons surmonter les divisions au sein de notre pays pour l’avenir, et faire en sorte que la démocratie serve tous et chacun – une tâche qui ne dépend pas seulement de tel ou tel président en particulier, mais de nous tous en tant que citoyens engagés.

J’ai surtout l’espoir que ce livre, en plus d’être distrayant et instructif, puisse inspirer la jeune génération de ce pays — et partout dans le monde —, l’inciter à reprendre le flambeau, à faire entendre sa voix et à jouer pleinement son rôle afin de rendre ce monde meilleur.
 » 


Commentaires
J'espère que le sieur en question avouera dans ses mémoires comment il est devenu le président le plus sanguinaire de tous les États-Unis depuis 1776, après avoir fait tué un nombre record de « non Américains » dans toutes les guerres qui ont parsemé le règne du grand homme...

À moins que ce détail de l'histoire ne soit passé sous un silence pudique : on ne s'abaisse pas à déboulonner certaines idoles.
Qui plus est prix Nobel de la" Paix", intraduisible en dialecte étatsunien
Cher Monsieur Gary,

Pourquoi ne mentionnez-vous pas que ce sont les excellentes éditions Fayard qui publient ces mémoires ? Serait-ce parce que cette maison ne vous achète pas d'espaces publicitaires ?

Par ailleurs, "l’éditeur français" comme vous préférez l'appeler n'a peut-être tout simplement pas le droit de mentionner les traducteurs du livre. Aviez-vous pris contact avec Fayard pour en savoir plus ?

Bien cordialement,

Antonin Guillaume, apprenti libraire en master commercialisation du livre, et souvent surpris par certaines remarques dans vos articles
Bonjour cher apprenti

Je vous remercie de cette remarque, pleine de pertinence et d'audace. Mais sensiblement à côté de la réalité.

Fort heureusement, nous ne sommes pas dépendants des achats publicitaires d'éditeurs, et donc peu soumis (pour ne pas dire pas du tout) à ce type de contingences.

Cela permet, justement de préserver une liberté de ton et de publication, sans que la menace de représailles économiques ne plane.

Le traducteur étant coauteur du livre, sa mention est une obligation.

Je vous souhaite une excellente formation.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.