Souhaiteriez-vous fixer vous-même le prix des ebooks ?

Clément Solym - 14.02.2010

Edition - Economie - Souhaiteriez - vous - fixer


Que se passerait-il si les lecteurs pouvaient fixer eux-mêmes les prix des ebooks ? Le site Smashwords expérimente cette façon de vendre des livres numériques. Smashwords remplace le sur place ou à emporter par gratuit ou payant ! Une chance pour les auteurs de ne plus faire du prix des ebooks un obstacle dans la conquête de nouveaux lecteurs. Mais cela peut-il réellement fonctionner ?

L'analyse d' un échantillon des 353 dernières ventes (dont le prix était à fixer par le client) révèle que 299 clients ont choisi d' emporter le livre gratuitement et 54 ont versé une somme d'argent. Les versements allaient de 0.99 $ (valeur minimum sélectionnable sur le site, lorsque l'on choisit de payer, bien entendu) à 12,42 $. Le prix moyen payé était de 3,20 $. Le site juge que la répartition des montants a été assez homogène. Ramenées aux 353 « ventes », la moyenne tombe à 0,49 $ par client.

Smashwords n'a pas oublié la campagne de Radiohead lors de la sortie de l'album In Rainbows. Le groupe proposait (fin 2007) à l'internaute de fixer son propre prix d'achat du disque. On n'a jamais su de source sûre ce que ce nouveau modèle de vente en ligne avait pu exactement rapporter au groupe.

Mark Cocker, le fondateur de Smashwords, a déclaré : « Je n'encourage ni ne condamne le modèle Radiohead. [...] Il n'ya pas de stratégie de prix pour les ebooks. Votre choix de tarification dépend vraiment de votre objectif en tant qu'auteur, et donc, de votre sujet. Vous cherchez à satisfaire le lectorat ou les recettes, ou des deux ? »

Les prix élevés pourraient effrayer le lectorat alors que des prix abordables peuvent dynamiser le marché. Le modèle Radiohead laisse le client décider. Le client est roi nous a-t-on inculqué...