Sous l'impulsion de Pierre Lescure, Filippetti veut améliorer "l'offre légale"

Clément Solym - 21.08.2012

Edition - Economie - Aurélie Filippetti - Pierre Lescure - Ministère des affaires culturelles


Deux missions ont été annoncées début août, suite à la concertation menée par Pierre Lescure chargé de la politique culturelle à l'ère numérique sur "l'Acte II de l'exception culturelle" (notre actualitté). En effet, il a été désigné par Aurélie Filippetti pour « Tracer les grandes lignes de l'amélioration de l'offre légale en ligne, et donner un coup d'accélérateur à ces pratiques », chargé de rendre un rapport sur les conditions de nouveaux modes de financement sans ou avec Hadopi.

 

 

 

 

Le programme s'annonçait chargé début août pour le Ministère des Affaires culturelles, dont la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) vient de lancer deux appels d'offres. Il s'agira d'une part de réaliser l'étude de l'influence des dispositifs structurants, spécialisés sur les industries culturelles.

 

Et d'autre part, une étude sur l'aide au portage des éditeurs de presse quotidienne. L'objectif numéro un, évaluer l'efficacité de ces dispositifs, pour qu'à terme le Ministère s'attelle à mettre en oeuvre une aide à la structuration de cette industrie. Une politique de Hollande providence ?

 

Le concept d'industrie culturelle est large puisqu'il s'étend à l'ensemble des entreprises produisant un contenu : livre, musique audiovisuel, radio, jeux vidéo et tourisme de masse. Les résultats ne seront donc pas uniformes et il faudra tenir compte des dernières dispositions gouvernementales relatives à la loi du prix unique (notre actualitté) en ce qui concerne le livre numérique.

 

L'appel d'offre visant l'étude des dispositifs structurant l'industrie culturelle

 

L'objectif est d'analyser l'influence et l'impact des dispositifs structurants spécialisés sur les industries culturelles à l'aide d'un état des lieux économique comprenant une présentation des modèles économiques, des modèles de financement des différents dispositifs, et enfin de plusieurs études de cas sur des dispositifs préalablement identifiés. 

 

Une fois l'efficacité de ces dispositifs d'accompagnement évaluée, le Ministère de la Culture et de la Communication pourra prendre ses dispositions quant à l'aide à la structuration du secteur. La date limite de réception des dossiers est fixée pour le 15 septembre à 16 h et l'appel d'offres est consultable en ligne à cette adresse.

 

L'appel d'offres pour l'analyse de l'impact de l'aide au portage 

 

Il a pour objet de réaliser pour la DGMIC, une étude de l'impact sur la période de 2009 à 2011, de l'aide au portage réformée suite aux États généraux de la presse écrite, relative aux objectifs poursuivis, dont : le développement par les éditeurs de presse de l'abonnement comme instrument de fidélisation.

 

Le soutien à la filière des entreprises de portage de presse en termes de maîtrise des coûts, d'organisation de la filière et d'emploi. La date limite de réception des dossiers est fixée au 14 septembre à 17 h, et l'appel d'offres est consultable à cette adresse.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.