Soutenir les relations entre France et Allemagne par les livres

Cécile Mazin - 13.10.2015

Edition - Economie - traduction éditeurs - soutien CNL - France Allemagne


Dans le cadre de la présence de la France à l’occasion de la Foire de Francfort 2017 – oui, mieux vaut s’y prendre à l’avance – comme invité d’honneur, le Centre national du livre veut marquer le coup. Et dans le même temps, renforcer la coopération déjà forte autour de la littérature, de part et d’autre du Rhin. Une aide exceptionnelle sera donc proposée aux éditeurs français. 

 

Frankfurt Buchmesse

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

« Le Centre national du livre souhaite encourager et développer plus encore la traduction et la publication de nouvelles œuvres allemandes en France et d’œuvres françaises en Allemagne », explique un communiqué de l’institution.

 

Les deux pays ont d'ailleurs une tradition de collaboration que Fleur Pellerin avait portée, en mars dernier, notamment autour de la défense du droit d’auteur. En présence de son homologue allemand, la ministre de la Culture avait signé une déclaration réaffirmant la primauté du droit, « comme le fondement de l'activité de création et qu’il doit jouer un rôle clé pour stimuler la diversité culturelle, la créativité et l’innovation ».

 

Fort d’une mission qui mêle tout à la fois les aides à la traduction et à l’extraduction, le CNL ouvrira donc une aide spécifique, pour fluidifier les échanges franco-allemands, autour de la production littéraire. 

 

Vincent Monadé, son président, a choisi de mettre en place un accompagnement qui prendra en charge, « jusqu’à 70 % des coûts de traduction des projets de publication d’œuvres allemandes en français et d’œuvres françaises en allemand ». 

 

Pour en bénéficier, la parution devra se faire avant l’édition 2017 de la Buchmesse, et dès que les éditeurs seront détenteurs des droits, ils pourront bénéficier de ce soutien. 

 

« [C]es cinq dernières années, 172 livres allemands traduits en français et 86 livres français traduits en allemand sont parus avec le soutien du CNL. L’établissement subventionne régulièrement trois librairies à vocation francophone à Berlin et Munich », précise le Centre. 

 

Par ailleurs, l’Institut français s’est vu confier par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international et le ministère de la Culture et de la Communication la mission de coordination et de mise en œuvre de cette invitation. 

 

Placé sous la responsabilité de l’Institut français, le Commissariat général de l’opération a été confié à Paul de Sinety, dont la mission de définition et de conduite du projet sera menée en étroite collaboration avec les ministères, le Centre national du livre, l’ambassade de France en Allemagne, et l’ensemble des acteurs concernés.

 

Après quatre années de discussions autour d’une invitation de la France à Francfort, Juergen Boos, le directeur de la Foire, avait avoué son soulagement dans les Salons de Valois, en juin dernier.

 

« Nous sommes, la France et l’Allemagne, les deux plus grandes nations éditrices et du livre, nous sommes en permanence confrontés au défi américain, nous partageons le souci de soutenir nos réseaux de libraires indépendants, nous sommes vigilants sur le dossier fiscal, avec les menaces réitérées qu’il connaît, à la défense du prix du livre... Beaucoup de points communs nous lient », affirmait-il.