Soyez « futés », découvrez le guide touristique de la Corée du Nord

Maxim Simonienko - 19.03.2019

Edition - International - guide touristique corée du nord - petit futé corée du nord - kim jong-un dictature


Le coup de poker pour trouver un lectorat. Le groupe d'édition français Le Petit Futé, spécialisé notamment dans les guides touristiques, a publié ce mardi 19 mars 2019 un guide de voyage sur la Corée du Nord. Tiré à environ 4000 exemplaires, l'ouvrage ne référence que 16 hôtels et 13 restaurants sur le territoire de Kim Jong-Un.


 


L'émergence progressive d'un petit lectorat


Le pays, dirigé avec fermeté par Kim Jong-Un, est considéré comme l'un des lieux les plus inaccessibles du monde. Selon France Inter, l'un des seuls intérêts pour la Corée du Nord pour accueillir les touristes serait d’obtenir des devises étrangères.

Seuls quelques privilégiés, tels que l'écrivain Yann Moix, ont pu se vanter d'aller se promener sur ce territoire pas franchement attirant sur le papier. Pourtant, Dominique Auzias, le cofondateur des éditions du Petit Futé, s'est rendu compte de l'émergence d'un petit lectorat autour de ces pays déconseillés par le Quai d'Orsay :

« On s'aperçoit, depuis plusieurs années, que des guides sur des pays fermés ne sont pas achetés que par des gens qui vont se rendre dans le pays, a déclaré le cofondateur du Petit Futé pour France Inter. On a fait un guide sur la Sibérie il y a plus d'une vingtaine d'années, beaucoup de gens qui avaient lu Michel Strogoff voulaient savoir comment c'était. Ou alors, concernant notre guide sur l'Afghanistan, ceux qui avaient lu Les Cavaliers de Joseph Kessel ou qui avaient des membres de leur famille dans une ONG ou dans l'armée en partance pour le pays voulaient savoir ce qu'on mangeait dans ces pays ou quelle était leur histoire ».
 



Un voyage conseillé pour mieux “apprécier” notre liberté


Les 200 pages de l'ouvrage essayent malgré tout de nous mettre l'eau à la bouche avec les différents monuments dédiés à Kim Jong-un (le Grand Soleil du XXIème siècle, pour les intimes), l'histoire du pays ainsi que les parades militaires lors des jours considérés comme fériés.

Toujours selon Dominique Auzias, l'ouvrage a été publié afin de donner envie aux lecteurs de « comparer ce que l'on nous dit dans nos médias de tous les jours et la réalité ». Néanmoins, les éditeurs mettent bien en garde les curieux en cas de visite. Il est fortement conseillé de visiter le territoire avec l'aide d'une agence de voyages, à moins d'être jeté dehors par les autorités locales.

« Le vrai plus d'un voyage en Corée du Nord, c'est qu'en rentrant en Europe, on apprécie beaucoup plus la liberté dont on dispose après en avoir manqué sur place » peut-on lire à la page 8 de l'ouvrage.
 
Si les ventes dans les pays francophones n'ont pas l'effet attendu, les éditeurs se tourneront vers une traduction russe et/ou chinoise, en vue des bonnes relations qu'entetiennent ces pays avec la Corée du Nord. Eh oui, il faut rester fut'-fut' en toutes circonstances. 


via France Inter


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.