Anti Saint Valentin

Clément Solym - 14.02.2008

Edition - Les maisons - anti - Saint - Valentin


Il ne faut pas s'y méprendre et je me ferai volontiers l'apôtre de quelque médecin bien intentionné en rétablissant une vérité qu'il est de toute première urgence d'enfoncer dans le crâne des jeunes âmes encore sous le coup d'un romantisme fiévreux. Un de ceux qui ne refilent pas la syphilis, je veux dire.

Le coeur n'est tout au plus qu'un organe qui se contente de pomper et d'injecter du sang. Il assure de ce fait la bonne circulation du sang dans l'organisme. Par ailleurs, il est creux et musculaire, autant qu'animé de contractions rythmiques.

En tant que muscle, on ne peut le briser. Au pire, le déchirer. Les coeurs brisés passeront donc leur chemin. En tant que creux, il est vide. Donc insensible, quoique soumis de fait à la pression artérielle.

Bref.

Qu'on se le dise, Anti Saint Valentin n'est pas un traité de cardiologie appliquée, mais un recueil de pensées très choisies sur l'inutilité d'une fête que d'aucuns qualifieraient de mercantile.

Ça tombe bien, notre critique, elle, est gratuite.