Cadence, de Stéphane Velut : des nazis et une poupée

Clément Solym - 26.08.2009

Edition - Les maisons - Cadence - Stephane - Velut


Pour cette rentrée littéraire, certains ont mis les petits plats dans les grands, et servent des romans qui font mal quand on tente de déglutir... Ils parlent par exemple de poupées, de fillette, de peintre et de nazis.

Avec ces quatre éléments, les possibilités de livres à écrire sont multiples.

Celle choisie par Stéphane Velut dans Cadence est pour le moins étonnante. Notre chronique vous en donnera les grandes lignes et quelques détails.

Ayez le coeur bien accroché...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.