Dis Céline Robinet, Faut-il croire les mimes sur parole ?

Clément Solym - 24.12.2007

Edition - Les maisons - Céline - Robinet - Faut-il croire


(Paris, 15h23, chez moi)
- Allo Céline ? Ouais, c’est Nico. De Actualitté.com. Fais pas ta maline, tu nous lis tous les jours. Que mes articles ? Merci. Dis, justement, les lecteurs se plaignent de ce que ça manque de nouvelles actuellement… T’as publié un nouveau recueil ? Génial. Que je te donne un truc en échange ? Ben, je sais pas, une figurine de schtroumpf ? Une salière ? Un mouchoir pas trop usagé ? Nan, tu veux… mon corps. Ah, c’est-à-dire que je suis marié et vraiment… ben l’intéressée pourrait te tuer. Oui, tu te défends bien mais là… Comment ça tu vas te défenestrer si je ne te fais pas l’amour ?

(Paris, 18h57, toujours chez moi)
- Non, Céline, même pas un suçon. Je te promets qu’elle le verra… Bien sûr qu’elle trouverait louche que je me couche avec un passe-montagne ! [Bon, je suis désolé, je pensais pas que ce coup de fil durerait si longtemps. En attendant, jetez un coup d’œil à notre critique de Faut-il croire les mimes sur parole ?] Non plus Céline, même si aux États-Unis, ce n’est pas tromper d’après l’ex-président.

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Fayard
Genre : pamphlets...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782213666440

Raison de plus !

Najat Vallaud Belkacem est entrée en politique, au lendemain du 21 avril 2002. Séisme politique s¿il en est qui a vu surgir au second tour de l¿élection présidentielle le visage de Jean-Marie Le Pen. Elle s¿est sentie pour une part " responsable ", comme nombre de jeunes de sa génération, de cette " débâcle démocratique ".

J'achète ce livre grand format à 15 €