Doublie vie, double jeu : une pianiste, et quelques notes

Clément Solym - 14.04.2010

Edition - Les maisons - double - vie - Anna


Pom pom pom pom...
Pom pom pom pom...

Vous aurez reconnu là, parce que votre oreille est habituée aux plus grands chefs-d'oeuvre de la musique classique, en général, et ceux de M. Beethoven en particulier, l'introduction célébrissime de Symphonie n°5, dont l'interprétation donnée par Karajan reste l'une des plus accomplies.

Et ce, même si passées les trois secondes que dure cette symphonie, je m'ennuie tout personnellement à mourir en écoutant le reste...

Bref. Tout cela pour vous dire que le piano, c'est génial. J'adore. Et que j'aime plus encore les pianistes. D'où notre chronique du jour - et une fois de plus mon sens de la transition laissera pantois les plus grands chroniqueurs radio : La double vie d'Anna Song, de Minh Tran Huy