Exclusif : Antoine Gallimard visera la présidence du SNE

Clément Solym - 04.06.2010

Edition - Société - antoine - gallimard - president


Mise à jour 16h14 : Antoine Gallimard a officiellement postulé.

----

Selon des informations qui nous sont parvenues, et qui restent encore à confirmer dans leur totalité, il semble bien que, contre toute attente, Antoine Gallimard s'apprêterait à briguer le titre de président du SNE, comme on peut l'entendre murmurer. Bien entendu, les esprits les plus audacieux parlent encore de rumeur, mais...

Et puis, une rumeur, ça se dément, non ? Bon.

L'élection de droit divin

Après plusieurs errances, il semblerait donc que les choses se décantent au Syndicat. Il y avait en effet eu ce cafouillage assez incompréhensible, avec la nomination d'Alain Kouck qui n'avait rien de l'élection qui doit normalement avoir lieu.


Au centre, Serge Eyrolles et Antoine Gallimard,
durant le Salon du livre de Paris

Lequel cafouillage avait contraint le SNE à publier un communiqué officiel : « Serge Eyrolles ayant souhaité quitter la présidence du SNE, le syndicat a décidé d'instaurer une nouvelle gouvernance, qui se traduira par une présidence tournante tous les deux ans. Dans l'immédiat, c'est Alain Kouck qui lui succédera comme président, à une date qui doit être définie par le Bureau. » Qui n'arrangeait rien.

Les articles 8 et 9 des statuts du SNE étaient quelque peu chamboulés, et cette histoire de présidence tournante posait un sérieux problème. Hachette avait, une fois de plus, menacé de quitter le Bureau après cette comique nomination du 17 mars - laquelle intervenait à quelques jours du Salon du livre de Paris. De quoi mettre la zizanie dans l'esprit de chacun. « Les manipulations auxquelles se sont livrés certains à partir de discussions informelles du Bureau conduisent Hachette Livre à prendre congé des instances du SNE, dans l'attente de cette assemblée générale extraordinaire », annonçait le groupe.

Des conseillers de choc !

Or, toujours selon nos informations, Arnaud Nourry, PDG de Hachette Livre et Alain Kouck, toujours à son poste chez Editis, seront conseillers sur la liste d'Antoine Gallimard. Histoire de ne pas s'éloigner trop du pouvoir. Enfin, on nous annonce aux postes de vice-président Sylvie Marce et Vincent Montagne. Contacté par ActuaLitté, Hachette n'a pas souhaité faire de commentaires.

Notons par ailleurs que plusieurs modifications du Bureau sont attendues, avec des changements de statuts. En effet, le Bureau passerait de 12 à quatorze membres, et l'on assisterait à la création d'un titre de président honoraire, un titre honorifique. Dont Serge Eyrolles bénéficierait probablement.

La présence d'Antoine Gallimard au poste de président dépend encore des résultats de l'élection, le 24 juin prochain. Et à ce titre, nous en détenons aussi une belle. Le SNE ne nous a pour le moment pas donné de plus amples informations.

Droits numériques, le premier chantier

Manifestement, le SNE et la SGDL n'ont pas réussi à s'accorder concernant les droits numériques pour les auteurs. Pour mémoire, nous apprenions en effet fin avril que « plusieurs membres du SNE ont choisi de ne pas signer l'accord a minima auquel nous étions parvenus au terme de nombreuses et longues séances de travail »

Le Syndicat devra donc prendre rendez-vous avec le Conseil permanent des écrivains pour voir ce qu'il sera possible de renégocier concernant de domaine. Mais pour ce faire, il faudra attendre l'arrivée du nouveau Bureau... le 24 juin...