Jacques Binsztok : pas du numérique pour déporter platement un texte

Clément Solym - 03.09.2010

Edition - Société - grammaire - numerique - roman


On entend tout et même plus sur le monde numérique, les livres homothétiques - à quand l'hétérotétisme de la création ? - et surtout, des personnes pas forcément avisées, dont les opinions reflètent avant tout le désir de freiner cette évolution.

Pour garder le contrôle. Sur les stocks, l'offre, la demande et le reste. Seul maître à bord, le grand patron, régi par des impératifs ancestraux : maintenir l'image de marque de sa maison, conserver les rênes de la diffusion/distribution, et ainsi de suite...

Mais certaines voix que l'on n'attendait pas là surgissent parfois, avec des propos qui inspireraient bien volontiers une certaine clémence. De quoi donner envie de dire que toutes les maisons ne refusent pas l'essor numérique, que toutes ne retournent pas leur veste d'un coup de vent...

Et que certains, pourtant pas issus de la toute jeune génération, ont cerné le marché avec une justesse rare.

C'est le cas de Jacques Binsztok, actuellement éditeur chez Hugo & Cie, qui lancera une collection jeunesse prochainement sous son appellation millésime contrôlé : JBZ & Cie.

Un entretien à découvrir absolument. Pour changer un peu de regard...