José Carlos Somoza raconte Daphne disparue

Clément Solym - 30.01.2009

Edition - Les maisons - Jose - Carlos - Somoza


Pas évidemment de se retrouver dans un corps qui nous est étranger, une fois de plus

une fois de plus... Déjà-vu...

Peu importe. L'amnésie frappe et l'on ne se souvient plus des jours anciens - et pourtant, je me souviens des jours anciens, et je pleure... mieux vaut alors ne pas s'en souvenir, non ?

On se réveille, et plus rien ne reste que ce mur blanc. Dans Daphne disparue de José Carlos Somoza, le personnage gardera tout de même une chose : il est écrivain.

Alors, il va écrire.