L'homme et l'habitat de François Valla : l'art du savoir vivre

Clément Solym - 22.12.2008

Edition - Les maisons - homme - habitat - François


Le poète a toujours raison, et en l'occurrence, les phrases de Maxime Leforestier ne manqueront pas de justesse : être né quelque part... Car c'est bien de ce sentiment d'appartenance que découlent bien d'autres, qu'on rejette par la suite ses origines ou non, qu'on les assume ou les glorifie.

Être né, c'est donc avoir un foyer et un point d'appartenance, tout ce qui nous raccroche dès lors à un endroit, le plus souvent appelé maison. Certes, il est rare de naître chez soi de nos jours, les parents étant - soit dit sans critique - devenus frileux en l'espace de quelques dizaines d'années et pourtant la maison reste le centre de vie de la fratrie.

Ainsi, François Valla dans l'Homme et l'habitat, examine cette situation, ce que signifie habiter, et pour cela remet en perspective la notion avec une des premières civilisations du logement, pas forcément HLM, les Natoufiens.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.