L'Italie à la paresseuse, Henri Calet : de Venise à Rome, vite

Clément Solym - 22.05.2009

Edition - Les maisons - Italie - paresseuse - Henri


Voir Venise et mourir, n'est-ce pas ? Ou mourir de n'avoir jamais vu Venise ? Douloureux et cornélien dilemme. Et plus encore : celui du voyageur qui ne sera jamais seul, mais toujours avec lui-même, enfermé dans son esprit.

Alors, comment se fuir loin de sa propre terre ? Douce illusion que de croire en un voyage qui serait si consciencieux qu'il vous en ferait oublier qui vous êtes. Cela dit, qui ne signerait pas pour une telle aventure ?

Henri, lui, préfère partir pour un prétexte assez banal : une série de conférences, car le but importe moins que la destination. La prestigieuse Italie, chargée d'histoires et d'Histoire.

Notre chronique du jour, c'est L'Italie à la paresseuse, d'Henri Calet, à lire... en dilettante.