Le Dr Frédéric Saldmann estime qu'On s'en lave les mains

Clément Solym - 27.03.2008

Edition - Les maisons - lave - mains - Férédric


Ah ce cher Lili des Bellons, ami fidèle du petit Marcel, pas encore devenu Pagnol, qui l'aide à fuguer provisoirement de la maison de campagne. Il lui dégote même une petite source fournissant un à tout pendre trois litres d'eau par jour.

Juste assez pour boire, estime le jeune Lili. Mais pour se laver, s'inquiète Marcel ? Ne redoute-t-il pas les microbes ? Et Lili de répondre, ce qui restera comme une phrase culte : « Micropes ? Je sais même pas comment ça se dit en patois, micropes ! »

Tout ça pour démontrer que l'hygiène est une valeur toute personnelle, basée sur la connaissance que l'on a de son environnement et des risques que l'on court.

Et pour ne pas tomber dans la paranoïa aiguë, rien de mieux que de se tenir informé, en découvrant que finalement, On s'en lave les mains, avec le Dr Frédéric Saldmann, un spécialiste de la question hygiénique. Et rassurez-vous, pas besoin de prendre des gants pour lire notre critique.