Le vampyre de New York : Charlie Huston sort les crocs

Clément Solym - 12.02.2009

Edition - Les maisons - vampyre - New - York


N'allez pas croire que nous développons une sorte de phobie qui confinerait au racisme, ou inversement d'ailleurs, à l'égard des espèces qui ne sont pas humaines, genre trolls, nains, vampires, Père Noel et j'en passe.

Du tout.

Simplement, il faut admettre qu'en plus d'être différentes de nous, ces races-là n'ont pas vraiment les mêmes moeurs ni les mêmes attentes à l'égard de la vie. Certains sont d'ailleurs déjà morts.

Enfin... Manifestement, elles aussi ont leurs petits tracas du quotidien : grève de rênes, apparition d'un zombie affamé en pleine ville, etc, etc, etc. Dans Le vampyre de New York, de Charlie Huston, on découvrira qu'il n'est pas commode d'être à la fois un vampyre et un enquêteur à son compte.

Et bien plus encore...