Les huit cahiers d'Heloneida Studart : toute une vie vous revient

Clément Solym - 08.08.2008

Edition - Les maisons - huit - cahiers - Allusifs


Les histoires de famille finissent mal, en général, auraient pu chanter les Rita Mitsouko. Mais voilà, généralement, les testaments ne font pas bon ménage et détruise plus qu'ils ne rassemblent.

Imaginons alors un instant découvrir les journaux intimes, autant que secret d'une femme qui fut notre tante, et aurait écrit sur le papier toutes les choses qu'il est impossible de dire...

Il est des choses que l'on ne peut lire sans redouter que la vie ne soit différente à jamais. Des lectures qui changent une vie, ou du moins, le regard que l'on a sur elle. Il suffit de Huit cahiers, selon Heloneida Studart.