McCarthy : Un parcours destructeur, une route impossible

Clément Solym - 15.02.2010

Edition - Les maisons - McCarthy - route - impossible


Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse...

Sur certains sentiers, le flacon importe bien plus que n'importe quel nectar. Arpenter un monde en ruine, détruit et couvert de cendres, on ignore à peu près tout de ce que peut être la vie.

Sauf que l'homme reste poussé par cet ardent désir d'avancer. Qu'importe comment, il faut poursuivre le chemin.

Découvrez pour en savoir plus notre chronique de La route de Cormac McCarthy.