Nabe et son anti-édition : bien pensé, mais insuffisant

Clément Solym - 01.02.2010

Edition - Société - Nabe - anti - édition


Marc-Édouard Nabe a frappé un grand coup avec son système de vente directe, se séparant de l'éditeur, des libraires et de toute la diffusion, en récupérant la totalité des droits pour ses livres, et en les vendant lui-même.

En se passant de toute la chaîne du livre, Nabe se veut révolutionnaire. Mais peut-être n'est-il pas allé jusqu'au bout de sa réflexion.


« Le livre auto publié de Marc-Édouard Nabe s'intitule “L'homme qui arrêta d'écrire”. Sans aucun service de presse (les journalistes qui veulent le lire doivent l'acheter, comme tout le monde, au prix de 28 euros), il s'est vendu à 1000 exemplaires en quelques jours. Mais Nabe a encore un grand pas à franchir, qui le libérerait définitivement des contraintes de l'édition traditionnelle qu'il dit rejeter et haïr. »

Une tribune à lire sur ActuaLitté : Au-delà de l'auto-édition : l'anti-édition de Nabe