Paris en toutes lettres certes, mais la bibliothèque Vaugirard alors ?

Clément Solym - 05.02.2009

Edition - Bibliothèques - Paris - lettres - bibliothèque


L'annonce hier faite par la Ville de Paris du lancement de la manifestation Paris en toutes lettres - qui était déjà présentée, ajoute-t-on, dans le programme de Bertrand Delaonë - n'a pas manqué de faire réagir le syndicat Supap-FSU, qui se réjouit de voir l'attention portée par la Ville aux 69 bibliothèques, incluses dans l'événement.

S'appuyer sur des bibliothèques... qui ferment ?

D'ailleurs, c'est probablement pour cela que « la Ville de Paris a marqué sa volonté de fermer la bibliothèque Vaugirard (15e arrondissement), deuxième bibliothèque parisienne en nombre de prêts par rapport à sa surface disponible », égratigne le syndicat. [NdR : le double de Yourcenar, justement...]

Non point rétorque l'Hôtel de Ville. « Non seulement la fermeture n'a pas été annoncée, bien que nous l'ayons effectivement envisagée, mais je peux vous assurer qu'elle n'est pas prête de fermer dans les semaines ni les mois qui viennent », nous explique-t-on. Rassurant ? D'autant qu'au cabinet du maire, on précise que « si cela doit se faire, ce ne sera sûrement pas en 2009 ». Rassuré, donc...

Un budget voté en décembre 2008

« Alors, comment expliquer le vote par le Conseil de Paris, en décembre 2008, de la suppression des postes budgétaires pour les employés de Vaugirard », rétorque le syndicat, qui précise que cette décision doit prendre effet au 31 juin de cette année ? Les personnes seront redirigées vers d'autres établissements ou d'autres postes, mais qu'en sera-t-il de la bibliothèque elle-même ?

La mairie rappelle alors que la médiathèque Marguerite Yourcenar a justement été créée pour proposer un autre établissement d'autant que celui de Vaugirard ne permet pas l'accès aux handicapés. « Comme si c'était le seul de Paris », lance le syndicat !

Conviction, c'est un gros mot ?

Et de railler, en reprenant le communiqué de la Ville, qui s'appuyait sur la conviction de JMG Le Clezio, partagée par Bertrand Delanoë, maire de Paris, et Christophe Girard, adjoint chargé de la culture, qui rappelait « qu’aucun enfant ne peut être abandonné à l’ignorance ».

« C’est avec cette conviction que la bibliothèque Vaugirard doit fermer malgré l’opposition des usagers, des élus de l’arrondissement, des conseils de quartier symboles de démocratie de proximité, et des professionnels du livre » fustige Supap-FSU.