S'affranchir en banlieue, ou mourir, selon Didier Daeninckx

Clément Solym - 16.02.2010

Edition - Les maisons - affranchir - banlieue - mourir


J'suis snob... hein, hein... c'est vraiment l'seul défaut que j'gobe... Ça demande des mois d'turbin, c'est une vie de galérien, mais quand j'sors avec Hildegarde, c'est toujours moi qu'on r'garde...

J'suis Snob... Foutrement snob...

Et ainsi de suite, et je ne peux que t'inviter, oui, toi, lecteur, mon hypocrite semblable qui n'a pas relu Baudelaire hier soir (et je te comprends, à chaque jour suffit sa peine), mais qui se souvient toujours avec un sourire amusé des chansons de Boris Vian, eh bien justement à les redécouvrir, ces chansons...

Probablement parce qu'elles n'ont aucun rapport avec le livre d'aujourd'hui, mais que la chronique m'a donné envie de réécouter encore un peu de Boris... Puisqu'il est l'heure, je vous propose de retrouver L'affranchie de banlieue, de Didier Daenincks.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.