Socrate, le philosphe d'Athènes, expliqué aux plus jeunes

Clément Solym - 20.04.2010

Edition - Les maisons - mort - divin - socrate


Ouden pragma, o Socrates... Peut-être que cela n'évoquera pas tout de suite quelque chose de familier, à moins d'avoir suivi des cours de grec avec assiduité.

Pour ceux qui n'ont pas eu cette chance, la traduction est assez simple : « Pas de problème, ô mon pote Socrate ». Traduction certes assez libre, mais reflétant l'une des nombreuses réponses que les interlocuteurs athéniens faisaient au philosophe, une fois qu'il leur avait bien lavé le cerveau...

Il était fort pour ça, Socrate. Il vous chopait en plein milieu de la rue, vous demandait si la vertu s'enseignait, ce qu'était la vérité, pourquoi on avait une âme... et il vous laissait en plan, comme ça, après cette séance de matraque maison...

C'était chouette, la vie sur le Pyrée.

Et pour redécouvrir son oeuvre, sa vie, et ses pensées, Les petits Platons, jeune maison d'édition, publie un ouvrage à destination de ceux qui ont encore envie de rêver un peu avec la philosophie... Découvrez notre chronique La mort du divin Socrate !