Tournez et encore Les pages roses, avec Teodoro Gilabert

Clément Solym - 25.09.2008

Edition - Les maisons - Pages - roses - Teodoro


Ah, ces pages roses. Roses comme les litanies de langues étrangères, les aphorismes que l'on se répète comme des sentences capables de régenter une vie et un empire.

Ces commandements multiples que l'on entendra un autre jour, chargées d'une lourdeur banale, quand leur place au sein d'un dictionnaire leur consacrait une importance qui méritât, justement, une couleur autre.

Si jamais l'on ne les oublie, il est rare qu'elle provoque le frisson de la divine révélation : celle qui vous mènera sur le trajet d'un métier, et plus particulièrement, celui de professeur. Mais enfin, durant les années 70, tout ne marchait pas exactement comme aujourd'hui.

Alors, Les pages roses de Teodoro Gilabert, tournez-les encore.