Une petite envie d'humour et de clergé anglais ?

Clément Solym - 12.08.2010

Edition - Les maisons - douce - coin - desproges


« Elle est sale, elle est glauque et grise, insidieuse et sournoise, d'autant plus meurtrière qu'elle est impalpable. On ne peut pas l'étrangler. Elle glisse entre les doigts comme la muqueuse immonde autour de l'anguille morte. Elle sent. Elle pue. Elle souille. C'est la rumeur. Répondez-moi franchement : est-ce que, oui ou non, j'ai l'air contagieux ? » (la suite sur BibliObs)

Certes, Desproges l'avait dénoncé quelques années après la lecture - qu'il n'a probablement pas faite - du livre aujourd'hui chroniqué dans nos colonnes.


Mais s'il l'avait fait - le lire, pas le chroniquer - il aurait probablement apprécié tout particulièrement la justesse avec laquelle un homme du clergé anglais se fait traîner dans la boue par ses concitoyens...

Toute une histoire rêvée pour passer un bon moment d'humour anglais... sur fond de calomnie et de placidité...