Une vieille histoire de la merde, Lopez Austin, Toledo

Clément Solym - 11.07.2009

Edition - Les maisons - vieille - histoire - merde


Là où ça sent la merde,
ça sent l'être.
L'homme aurait très bien pu ne pas chier,
ne pas ouvrir la poche anale,
mais il a choisi de chier
comme il aurait choisi de vivre
au lieu de consentir à vivre mort.

C'est que pour ne pas faire caca
Il lui aurait fallu consentir
à ne pas être,
mais il n'a pas pu se résoudre à perdre
                                            l'être
c'est-à-dire à mourir vivant.


(Antonin Artaud, À la recherche de la Fécalité, in Pour en finir avec le Jugement de Dieu)

Quoi de mieux pour vous annoncer la chronique d'Une vieille histoire de la merde, de Lopez Austin et Toledo ?