Speed Reading : vous donner envie de lire, en quelques minutes

Clément Solym - 27.03.2010

Edition - Société - Speed - reading - envie


Le concept du Speed Reading est archi-simple, didactique et ludique. Des invités du site culturel en ligne Evene viennent présenter leurs coups de foudre littéraires sur le Salon du Livre sur la place des livres, tous les jours entre entre 13h et 14h. La première discussion était placée sous le thème de la littérature monde. Samedi 17 mars, le thème sera la littérature francophone.

Delphine de Vigan nous a donc fait part de ses coups de coeurs littéraires, très américains. Le premier livre qu'elle a présenté au public est Body Art de Don Delillo (Babel). Elle a été particulièrement touchée par la faculté de Delillo à partir des détails les plus triviaux pour les transcender et les transformer en poésie. A cet égard, la scène d'ouverture décrivant un petit déjeuner entre Lauren Harlke et Rey Robles lui a semblé représentative et évocatrice des talents de Don Delillo. Cette scène précède d'ailleurs le suicide de Rey.

Delphine de Vigan recommande également Maria avec et sans rien de Joan Didion (Robert Laffont). Un ouvrage culte aux Etats-Unis. Egerie de Brett Easton Ellis, elle a écrit des chroniques pertinentes sur l'Amérique, des reportages sur les ghettos ou sur la guerre du Vietnam. Un livre regroupant trois récits. Delphine de Vigan a par ailleurs beaucoup apprécié L’Ombre de ce que nous avons été de Luis Sepulveda de (Métailié) et elle est dithyrambique au sujet d'un livre qui lui a presque donné envie d'arrêter l'écriture ! Il s'agit chers lecteurs impatients... d'un grand styliste, d'un auteur qui écrit peu, d'un écrivain sulfureux... d'Un bonheur parfait de James Salter (Points).

Hafid Aggoune recommande Les chiens aboient par Truman Capote (Gallimard). Un livre entraînant le lecteur dans les coulisses de la vie d'un écrivain, raconté de manière très simple, se lisant comme un journal. Les chiens aboient permet de comprendre le regard que Truman Capote portait sur le monde.

Hafid Aggoune s'est ensuite montré très élogieux à propos d'Autoportait de l'auteur en coureur de fond, d'Haruki Murakami (Belfond). M. Aggoune a été très sensible au parallèle que Murakami a fait entre un coureur et un romancier. Car les deux possèdent talent, concentration et persévérance. Leurs entreprises nécessitent beaucoup de courage, engendrent des souffrances. Enfin, il conseille Vivre sa vie, un ouvrage de Douglas Kennedy.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.