Springer Nature, la fusion de Holtzbrinck et Springer Science+Business

Clémence Chouvelon - 07.05.2015

Edition - Les maisons - Holtzbrinck - Springer Nature - Springer Science+Business


La fusion entre Springer Science+Business Media et une grande partie de Macmillan Science et Education, annoncée en janvier par les deux maisons Holtzbrinck Publishing et BC Partners, a finalement débouché sur la création de Springer Nature, spécialisé dans les contenus pédagogiques et scientifiques.

 

 

 

 

Mi-janvier, les deux groupes annonçaientque leur rapprochement visait « à assurer la croissance à long terme des deux entités », qui crée « une maison d'édition pionnière dans le domaine de la science et de l'éducation, pour mieux servir les auteurs, la communauté des chercheurs, les institutions, le monde de l'apprentissage et le développement commercial ». 

 

Cette fusion a été approuvée par la commission européenne, et le Département de la Justice des États-Unis. La nouvelle structure rassemblera pas moins de 13.000 employés, et se place directement en quatrième position parmi les plus gros éditeurs du secteur, derrière Pearson, Reed Elsevier et Wolters Kluwer.

 

La fusion aboutit à un groupe détenu à 53 % par Holtzbrinck, le reste par BC Partners, avec un chiffre d'affaires annuel estimé à 1,5 milliard €. Derk Haank, directeur général de Springer, devient le directeur général de Springer Nature, et Annette Thomas, directrice exécutive de Macmillan Science and Education, prend le poste de directrice de la recherche. Les différents postes se répartissent entre les deux groupes, histoire d'assurer une répartition équitable.

 

« C'est notre premier jour en tant que nouvelle société. Avec ce nom, nous avons mis en avant les deux marques Springer et Nature, pour souligner le patrimoine scientifique de l'édition que nous partageons », a déclaré le patron de Springer Nature, Derk Haank. « Notre nouvelle société accueille un large éventail de marques et d'entreprises qui réussissent sur les marchés mondiaux. »