medias

Stepan, premier chat engagé en bibliothèque comme community manager

Cécile Mazin - 11.03.2020

Edition - Bibliothèques - Stepan chat bibliothèque - chat community manager


La ville de Tver, au nord-ouest de Moscou, compte un agent de plus dans sa bibliothèque : Stepan, doté de ses propres comptes sur les réseaux et d’un strict cahier des charges a débuté son travail ce 1er mars. Il est Chat de Bibliothèque, et pas même payé pour traquer les souris.


 

Officiellement Stepan est community manager, bien que ses petits coussinets ne facilitent pas la publication de posts. Mais on le sait, les chats et les rézosocio relèvent d’une grande histoire d’amour. D’ailleurs, le félin n’a pas bénéficié d’un regain de tendresse parce qu’il aurait été découvert miaulant devant la porte de l’établissement, du tout.
 
De fait, explique Elena Arkhipova, employée de la bibliothèque municipale de Tver, les propriétaires vivent juste en face de l’établissement. Et avec le temps, Stepan a pris ses habitudes : le matin, il file pour baguenauder au milieu des livres, et roupiller éventuellement, avant de regagner ses pénates en fin de journée.

Les employés ont rapidement compris ce qu’ils tireraient comme avantage d’adopter et d’engager le matou — rémunéré avec du poulet bouilli, s’il vous plait. Les enfants ne furent pas les derniers à se prendre d’affection pour lui : plutôt sociable, Stepan apprécie les papouilles et les mamours, en tout cas dans une certaine limite. 

<

>


Ses interventions sur les réseaux ponctuent les journées des bibliothécaires, et ses petits commentaires saluent les interventions d’auteurs invités. Et quand il est fatigué — soit 90 % de sa journée de travail — il profite généreusement du canapé installé pour lui, avec ce panneau : « Ne pas déranger, je dors. »
 
Pour une raison qui échappe à toute tentative de rationalisation, Stepan a également élu domicile dans les étagères de livres jeunesse. Du haut de ses trois ans, certains estiment qu’il a passé l’âge, mais au moins aucun retard n’est accusé puisqu’il n’emprunte aucun document. 

S’il participe avec nonchalance aux activités proposées, il laisse aussi des traces de son pelage et de ses passages un peu partout. 

On peut retrouver son profil sur VK, le réseau social russe.


via Komsomolskaïa Pravda.
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.