Stephen King renvoie la balle à ses fans sur Reddit

Julien Helmlinger - 24.06.2013

Edition - International - Stephen King - Danse Macabre - Mise à jour


Ce 21 juin, le romancier Stephen King conviait ses fans sur la plateforme communautaire en ligne de social bookmarking, Reddit, afin de leur offrir des réponses à toutes leurs questions. L'occasion pour quelques lecteurs, amateurs d'horreur comme de fantastique, de débattre autour des oeuvres parfois cultes de l'auteur et notamment des nombreuses adaptations cinématographiques que celles-ci ont inspirées. Un débat qui se tenait en marge de la campagne promotionnelle de la série produite par CBS, Under the Dome.

 

 

 Le point commun entre Pennywise et la maladie d'Alzheimer ? 

 

 

Inévitablement, les questions diverses et variées ont fusé sur la toile. L'occasion d'apprendre notamment que l'actrice Kathy Bates a joué son rôle selon les attentes du maître dans l'adaptation de Misery, et que le mystérieux personnage de Randall Flagg, antagoniste récurrent dans l'oeuvre de l'auteur, n'aura jamais droit à sa propre histoire, car cela risquerait de le rendre « trop cohérent ».

 

Comme il le confie à son curieux public, si l'écrivain avait dû pratiquer un autre métier, il aurait probablement enseigné dans les écoles. De quoi filer des cauchemars à tous les cancres.

 

Dans le registre de l'autocritique, quand est demandé à Stephen King quel serait le roman qu'il souhaiterait retirer des étagères des librairies, celui-ci répond qu'il n'y en aurait véritablement aucun. Mais qu'il en est certains qui mériteraient par contre une réécriture. Pointant notamment Rose Madder comme la moindre réussite à ses yeux.

 

Mais la question que tout le monde se pose et qui revient sous diverses formulations... Qu'est-ce qui fait peur à l'écrivain spécialiste de la frousse ? King répond alors en plusieurs fragments : « Pas grand chose, je renvoie généralement mes peurs à mes lecteurs. [...] Je ne pense pas que je pourrais supporter d'écrire à nouveau avec Pennywise (le clown issu du roman ça). Trop effrayant, même pour moi. »

 

Et quand un téméraire demande quelle est finalement la pire crainte de l'écrivain, il répond : « la maladie d'Alzheimer ».