Stephen Lotinga nommé PDG de la Publishers Association

Camille Cornu - 04.01.2016

Edition - International - Stephen Lotinga - Publishers Association - ceo


À partir du 18 janvier, Stephen Lotinga prendra les fonctions de PDG de la Publishers Association. Il succédera à Richard Mollet, qui dirigeait l'association depuis 5 ans et a été nommé à la tête des affaires gouvernementales européennes du groupe RELX, ex Reed Elsevier. Le nouveau PDG apportera à l'association son expérience au sein du gouvernement britannique, dans l'économie et le secteur public. 

 

 

 

Diplômé en politique et en économie des universités de Manchester et de Keele, Lotinga a travaillé pour le gouvernement britannique en tant que directeur de la communication du vice premier ministre Nick Clegg depuis mai 2015. Il a également de l'expérience dans le commerce et dans le service public. Il a travaillé pendant plusieurs années dans des agences des affaires publiques. 

 

La présidente de PA, Joanna Prior, a accueilli le nouveau PDG par ces mots : « Les compétences de Stephen en communication, combinées à son parcours au gouvernement, feront de lui un très bon représentant de notre industrie. Il y porte un profond intérêt, et apportera aussi à nos buts la vision neuve d'une personne extérieure. Je suis ravie de l'accueillir au sein de la PA et je sais qu'aux côtés de notre excellente équipe, il dirigera notre association avec succès. »

 

Lotinga a déclaré : « C'est un grand honneur d'être nommé PDG de la Publishers Association à un moment où elle se porte si bien. Je ferai en sorte de travailler à ce que ce succès de répercute et bénéficie à tous les membres de notre industrie. The Publishers Association a un rôle vital à jouer pour informer les débats publics et politiques sur les problématiques de notre industrie. J'ai hâte de travailler avec mes nouveaux collègues pour m'assurer que leurs voix seront entendues. »

 

Richard Mollet, qui vient de quitter la fonction, a déclaré qu'avoir dirigé PA pendant 5 ans avait été « une expérience incroyable. Les gens qui travaillent dans l'édition sont passionnés, engagés, et c'est avant tout très agréable de travailler avec eux, je compte pouvoir de nouveau travailler dans ce secteur. » À la Foire du Livre de Francfort, Richard Mollet avait fait un rapide bilan dans nos colonnes : « Le premier défi sera, pour les éditeurs, de s'assurer qu'un marché compétitif de l'ebook est effectif, et la Commission européenne observe d'ailleurs en ce moment même le marché britannique de l'ebook, et les pratiques d'Amazon. »