SUD Education appelle à la grève dans le premier degré

Clément Solym - 23.09.2009

Edition - Société - grève - sud - éducation


Le syndicat SUD Education, en déposant un préavis de grève courant du jeudi 17 septembre au 23 octobre 2009, s’insurge notamment contre les nouvelles procédures encadrant le dépôt d’un préavis de grève. En effet, selon la loi du 20 août 2008, instaurant le droit d’accueil (service minimum adapté à l’Education nationale), tout préavis de grève suppose désormais une négociation préalable avec le ministère.

Ce n’est qu’à l’issue de ce temps de discussion, précédé par son organisation, que peut être déposé un préavis de grève. Selon le gouvernement, cette procédure vise à améliorer le dialogue social et donc à réduire le nombre des grèves. Mais, du point de vue du syndicat SUD Education, c’est purement et simplement une remise en cause du droit de grève.

Sur le site du ministère de l’Education nationale, on peut dorénavant trouver le compte-rendu de ce temps de négociation (dénommé « relevé de conclusions ») à l’issu duquel les organisations syndicales peuvent choisir de déposer ou non un préavis de grève. En voici l’exemple concernant la réunion qui s'est tenue au ministère de l'éducation nationale le 4 septembre 2009. La réponse du syndicat SUD Education est on ne peut plus claire de son côté : le préavis est maintenu.