Sue Grafton, auteure d'un alphabet du crime, est morte

Antoine Oury - 02.01.2018

Edition - Les maisons - Sue Grafton décès - Sue Grafton mort - Sue Grafton romans


L'auteure américaine de romans policiers Sue Grafton est morte le jeudi 28 décembre 2017 à l'âge de 77 ans. Après deux ouvrages passés inaperçus, elle publie en 1982 A Is for AlibiA comme Alibi, le premier roman mettant en scène la détective privée Kinsey Millhone. Le succès la conduit à publier les suites, portant chacune une lettre de l'alphabet dans leur titre. En 2017 fut publié Y is for Yesterday.

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Sue Grafton, en 2009 (Mark Coggins, CC BY 2.0)
 


 

Née le 24 avril 1940 à Louiseville, dans le Kentucky aux États-Unis, Sue Grafton, diplômée en 1961 en littérature anglaise à la sortie de l'université de la ville, déménage en Californie où elle travaille dans les hôpitaux de Santa Barbara. La vie familiale de l'auteure était difficile, selon ses propres dires, puisque ses deux parents souffraient d'alcoolisme. « À l'âge de 5 ans, j'ai dû m'occuper de moi toute seule. »

 

Grafton publie son premier roman, Keziah Dane, en 1967, et son deuxième, The Lolly-Madonna War, deux ans plus tard, qu'elle adapte elle-même pour la télévision, avec un film diffusé au début des années 1970. Après cette première expérience dans le monde de la télévision, elle mène une carrière de scénariste et créera même une série, Nurse, pour CBS, au début de la décennie 1980.

 

Peut-être au fait des exigences télévisuelles, Grafton se refusera toujours, ensuite, à adapter une nouvelle fois un de ses romans. A is for Alibi, publié en 1982, est son 8e ouvrage terminé, mais l'auteure refusera toujours de dévoiler les 5 précédents, jamais publiés. Son alphabet du crime, Sue Grafton l'a imaginé après avoir redécouvert le livre macabre d'Edward Gorey, The Gashlycrumb Tinies (Les Enfants fichus en français, dans une traduction de Ludovic Flamant au Tripode). 

 

Nourrie aux livres de Nancy Drew et Agatha Christie, Sue Grafton confie toutefois avoir été subjuguée par un livre de Mickey Spillane, le premier : I, the Jury, publié en français sous le titre J'aurai ta peau. Dès le premier ouvrage de la série consacrée au personnage de Kinsey Millhone, les romans policiers de Grafton apparaissent régulièrement dans la liste des meilleures ventes.
 

 

Grafton s'attachait à explorer les conséquences des crimes, de la vision des cadavres et des enquêtes sur ses personnages, et en particulier sur celui de la détective privée Millhone. « La plupart des détectives mâles hard-boiled [type de détective dur-à-cuire notamment créé par Spillane, NdR] traversent les crimes et la désolation, et cela n'a absolument impact sur leur personnalité. »

 

Sue Grafton luttait depuis deux ans environ contre un cancer, et son décès a été annoncé par sa famille sur son site et ses réseaux sociaux. Son alphabet du crime se termine à la lettre Y et Y is for Yesterday. Le dernier livre devait s'intituler Z is for Zero, comme l'avait prévu l'auteure depuis le début de sa série. 

via New York Times


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.