Suède : le bateau-bibliothèque, un moyen de transport culturel et essentiel

Maxim Simonienko - 05.06.2019

Edition - Bibliothèques - bateau bibliothèque suède - culture scandinavie - archipel stockholm bateau


Le bateau-bibliothèque (aussi appelé bokbåt) visite 23 îles dans l'archipel de Stockholm, pendant une semaine deux fois par an. Il transporte environ 3000 livres et une équipe de trois ou quatre bibliothécaires bénévoles. Il demeure aujourd'hui un moyen de transport culturel et non négligeable pour l'accès à la culture dans les lieux isolés autour de la capitale suédoise. 
 

Un exemple de bateau-bibliothèque norvégien : Epos (Andrva - CC BY-SA 3.0)
 
 

Une question de démocratie


Lorsqu'il accoste, les habitants des différentes îles n'ont qu'environ une heure et demie pour aborder le bateau à moteur et choisir les ouvrages de leur choix. Chaque île distribue également une carte de bibliothèque spécifique à ses habitants et, cerise sur le gâteau, il n'y a aucune pénalité si un livre n'est pas rendu six mois plus tard. Un bonheur.

Mis en service pour la première fois en 1953, le bokbåt est avant tout une manifestation culturelle. Il s'inscrit dans une tradition littéraire scandinave, où les bibliobus et les bateaux-bibliothèques partagent des livres aux communautés rurales ou mal desservies pour que chacun puisse avoir accès à la lecture.

« C'est une question de démocratie pour tout le monde d'avoir accès aux livres, [l'accès aux connaissances] devrait être égal où que vous viviez dans notre pays », déclare Maria Anderhagen, l'actuelle gérante du bokbåt.

Il est pour le moment financé par la Bibliothèque régionale de Stockholm grâce aux contributions de quatre municipalités qu'il dessert. De plus, le bateau est souvent à jour au niveau de ses ouvrages grâce à une forte demande concernant les best-sellers les plus récents. Outre les livres, le reste du budget permet de payer les frais de fonctionnement, la location du bateau et l'hébergement des bibliothécaires bénévoles.
 

L'exemple de l'île de Möja


L'archipel de Stockholm compte en tout 24.000 îles mais la plupart restent inhabitables à cause de leurs terrains rocheux. L'île de Möja par exemple ne peut accueillir qu'une centaine d'habitants à plein temps. Bien qu'elle ait construit une école pour les enfants, les parents sont souvent obligés de prendre une navette vers la capitale pour aller travailler. Le rôle du bokbåt est plus que crucial pour éviter aux familles un trop grand nombre d'allers-retours vers les bibliothèques de Stockholm.

« J'aime que l'on n'ait pas besoin d'aller sur le continent pour obtenir un livre », déclare Jimmy Kjellgren, un adolescent de 15 ans. 

La gestion du bateau a été déléguée à Maria Anderhagen au début de l'année 2018. Elle gère en parallèle une bibliothèque de la municipalité de Norrtälje, qui contient notamment un grand sous-sol. Lorsqu'elle ne navigue pas pendant les 50 autres semaines de l'année, les milliers de livres du bateau-bibliothèque sont déchargés et stockés dans cette cave.

« Toutes les autres bibliothèques sont en réduction d'échelle et n'avaient pas d'espace supplémentaire », confit-elle. « Ce que j'aimerais vraiment, c'est que tous les livres partent, pour que je n'aie pas à les rapporter ! ».

Bien que certaines îles disposent d'une petite bibliothèque, elles ont tendance à avoir moins de ressources et avoir des horaires d'ouverture restreints. « La bibliothèque de Möja est ouverte une fois par semaine. Je ne vais jamais à la bibliothèque de l'école pour emprunter des livres », dit Lucas Rubin, un jeune homme de 15 ans.

Le bateau-bibliothèque apporte des livres plus récents et plus nombreux dans les îles. Ann Pantesjö, 63 ans, une enseignante de l'île de Möja, insiste sur l'aide fondamentale qu'apporte le bokbåt. Elle confie que « [Les bibliothécaires du bateau] l'aident beaucoup à trouver des livres » autour des programmes scolaires qu'elle doit traiter.
 

Un avenir culturel incertain


Pourtant, même avec de fortes traditions littéraires, certaines autorités locales en Scandinavie ont décidé d'éliminer des services qu'elles estiment ne plus valoir la peine. Alors que le gouvernement finlandais a dépensé près de 100 millions d'euros pour une nouvelle bibliothèque centrale à Helsinki, le gouvernement régional a réduit le financement d'un bateau-bibliothèque finlandais qui était en service depuis plus de 30 ans.

« Il était coûteux d'entretenir un bateau-bibliothèque pendant les quelques mois d'été où l'eau n'est pas gelée et où les communautés desservies ont tendance à être clairsemées », explique Päivi Jokitalo, une spécialiste des bateaux-bibliothèques.

De plus, même si le bokbåt suédois fonctionne toujours, Anderhagen reconnaît que son avenir est loin d'être assuré : « Si la Bibliothèque régionale estime que nous n'avons pas plus les moyens de [louer le bateau], alors nous ne pourrons plus avoir [l'] utiliser », dit-elle.


via Lithub.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.