Suisse : une pétition pour sauver un bibliobus

Julie Torterolo - 26.08.2015

Edition - International - bibliobus neuchâtelois - Conseil d'Etat suisse - pétition


« Sauvez votre bibliobus ! Sauvez votre bibliothèque ! » Le message ne peut pas être plus clair. Menacée par le conseil d’État suisse de se voir retirer leur subvention annuelle, l’association du bibliobus neuchâtelois — véritable bibliothèque mobile — a lancé une pétition. Elle prévient que l'absence de financement étatique reviendra à la condamner à mort, elle ainsi que 7 bibliothèques du canton de Neuchâtel, en Suisse.

 

Illustration tirée de la page facebook de l'association du Bibliobus neuchâtelois

 

 

« Nous avons appris que le Conseil d’État a pris la décision de supprimer dès 2016, la subvention annuelle de 480.000 francs suisses, octroyée à l’association du Bibliobus neuchâtelois », explique la pétition mise en ligne par l’association concernée. 

 

Roulant depuis 2003, le Bibliobus neuchâtelois se présente comme un vrai service public : il dessert les communes du canton de Neuchâtel en Suisse au moins une fois par mois et permet ainsi des prêts de livres gratuits pour les habitants des communes membres de l’Association du Bibliobus neuchâtelois. Près de 30 communes, 52 points de stationnement et 60 000 habitants bénéficient de ses services, indique la pétition. 

 

Des chiffres, qui selon l’association, « démontrent que la Bibliobus est un élément essentiel à la vie culturelle de la région ». Pourtant, dans le cadre d’un redressement des finances, le Conseil d’État suisse entend retirer la subvention annuelle du bibliobus. 

 

En plus du Bibliobus, l'association assure la gestion de sept bibliothèques intercommunales ou communales dans le canton. « À l’heure où il est question de favoriser l’apprentissage et la promotion de la lecture, de lutter contre l’illettrisme et d’encourager l’égalité des chances, mettre fin à un tel service nous paraît tout simplement aberrant », martèle la pétition.

 

La suppression de la subvention reviendrait en effet à condamner à mort l’association, qui ne peut survivre sans ce financement. « Cette situation entraînera très probablement la dissolution de l’association du Bibliobus neuchâtelois, avec pour effet la cessation des tournées du bibliobus, mais aussi la fermeture des 7 bibliothèques communales ou intercommunales de La Béroche, Bevaix, Boudry, Milvignes, Cortaillod, le Landeron et la Tène, qui ne peut survivre qu’à l’intérieur d’un réseau », prévient la pétition. 

 

Selon Arcinfo, l’association du Bibliobus compterait en effet un budget annuel de 1,1 million de francs, dont une partie provenait donc des financements publics. Les dons, aides ponctuelles et le prix que les communes déboursaient pour que les usagers aient accès à de tels services, complétaient le tout. 

 

La pétition peut être signée jusqu’en 23 septembre 2015, uniquement par les Suisses.